Accueil > Chirurgie esthétique > Seins tubéreux

Opération des seins tubéreux, une chirurgie réparatrice

Les seins tubéreux sont définis comme une malformation mammaire qui a été décrite la première fois en 1976. Le diagnostic est souvent méconnu et est souvent révélé à l’adolescence par une souffrance psychologique majeure. La malformation des seins tubéreux apparaît vers l’âge de 15 ans avec un trouble de la croissance des seins. Aucune amélioration spontanée n’est possible.

Cette pathologie est à l’origine d’un retentissement psychologique majeur. L’intervention est possible dès la fin de la puberté, une fois que la poitrine n’évolue plus.

Opération des seins tubéreux. Dr Haddad, Chirurgien esthétique à Paris

Les seins tubéreux, qu’est-ce que c’est ?

Il existe une anomalie commune à tous les seins tubéreux qui se caractérise par la présence d’un anneau fibreux à l’intérieur de la poitrine. C’est ce qui empêche la croissance correcte des seins. La base d’implantation des seins n’est alors plus normale.

Il existe de façons associées ou non :

  • Une anomalie de la base d’implantation des seins.
  • Un sein en forme de tube.
  • Un défaut de développement d’une partie des seins (anomalie de développement de certains quadrants).
  • Un sillon sous-mammaire trop haut placé.
  • Une aréole trop large (surdimensionnée) et procidente vers l’avant (protrusion aréolaire).
  • Une asymétrie mammaire présente dans ¾ des cas.
  • La présence de vergetures au niveau des seins.
  • Une anomalie du volume des seins (pas assez développé le plus souvent).

Quels sont les différents stades ?

Plusieurs classifications sont décrites, mais la plus utilisée par les chirurgiens est cette de Grolleau, en 3 grades:

Grade I 

Environ 50% des cas, le quadrant inféro-interne du sein est absent et l’aréole regarde alors vers le bas et le dedans. Le sein tubéreux au stade 1 a la forme d’un « S italique ».

Grade II

Les 2 quadrants inférieurs du sein sont absents et l’aréole regarde vers le bas, celui-ci représente 1/4 des cas.

Grade III

Il s’agit d’une forme sévère et difficile à corriger. Les 4 quadrants sont déficients et le sein prend alors la forme d’un tubercule hypotrophique.

Quelle technique chirurgicale est utilisée ?

La technique utilisée dépendra du grade.

Seul un examen minutieux par le Dr HADDAD, spécialisé en chirurgie plastique et chirurgie esthétique, permettra de définir la meilleure stratégie thérapeutique.

Les différentes techniques :

Lipofilling/Lipostructure/greffe adipeuse, plastie en I (cicatrices verticales) ou T ( cicatrices horizontales, verticales et autour de l’aréole), mise en place d’implant mammaire peuvent être combinés pour un même patient.

Généralement en fonction du grade :

Pour les grades I, on fait appel aux techniques de redistribution glandulaire par plastie mammaire avec des cicatrices au niveau de l’aréole et parfois verticales (plastie en I). Par conséquent, un lipofilling, une lipostructure, une greffe adipeuse des seins tubéreux ou des prothèses mammaires sont parfois nécessaires en fonction du désir de la patiente. Un geste de réduction de l’aréole est souvent associé.

Dans certains cas de seins tubéreux avec une absence du quadrant inféro-interne, une ou deux séances d’injection de graisse peut suffir. On peut prélever la graisse au niveau du ventre, de la culotte de cheval, des poignées d’amour, des genoux ou des cuisses par lipoaspiration. Cette technique peut être réalisée sans avoir recours à une plastie mammaire.

  • Pour les grades II, les techniques de plastie mammaire (plastie en I le plus souvent) sont utilisées et associées à un lipofilling (injection de sa propre graisse) ou à la pose d’un implant mammaire et à une réduction de l’aréole.
  • Pour les grades III, l’intervention est plus complexe et il est souvent nécessaire de réaliser deux interventions à 3 ou 6 mois d’intervalle. On utilise des plasties d’abaissement du sillon, associées aux techniques de plastie mammaire, et cure de ptose

Pour apporter du volume et de la matière, la mise en place de prothèses mammaires ou d’un lipofilling par lipoaspiration, voir des deux techniques à la fois, est quasiment indispensable. On utilise parfois des lambeaux locaux ou des prothèses gonflables (expandeurs). Les cicatrices sont variables, au niveau de l’aréole et parfois une verticale est nécessaire.

Pour une correction des seins tubéreux, le Docteur HADDAD, chirurgien spécialiste en chirurgie mammaire vous garantit un suivi consciencieux et prévenant. Vous pouvez le joindre à tout moment, 24h/24, pour toute question post-opératoire. 

Les consultations post-opératoires sont comprises dans son forfait, vous pouvez revenir aussi souvent que vous le souhaitez.

Déroulement de l’intervention et suites opératoires ?

  • Afin de valider le projet thérapeutique, une consultation pré-opératoire est indispensable.
  • L’anesthésie est générale et la durée de l’opération comprise entre 1h et 2h, nécessitant ainsi une consultation avec l’anesthésiste avant l’opération.
  • En fonction de l’âge et des antécédents familiaux, on peut prescrire des examens radiographiques (mammographie, échographie, IRM).
  • On conseille l’arret du tabac au moins un mois avant l’opération (Le tabac augmente les infections et surtout empêche une cicatrisation correcte).
  • L’entrée à la clinique a lieu le matin et une sortie est possible le soir ou le plus souvent le lendemain.
  • Les pansements sont simples, pouvant être réalisés par la patiente elle-même et ne nécessitant pas le recours d’une infirmière.
  • Un soutien-gorge de contention est à porter jour et nuit, pendant un mois.
  • Selon les sports pratiqués, on prescrit une dispense de sport pour 4 semaines.
  • Il est recommandé d’arrêter son activité professionnelle pour au moins une semaine.
  • L’évolution cicatricielle est imprévisible. Les cicatrices ont généralement tendance à s’améliorer au bout de 3 mois après l’intervention et sont définitives au bout de 2 ans.
  • Le résultat est définitif au bout de 6 mois.
  • Les suites post-opératoires sont généralement simples et peu douloureuses (des antalgiques simples type paracétamol) sont suffisants.

Tarifs et prise en charge par l’assurance maladie 

La prise en charge dépend du stade de la pathologie et du retentissement psychologique.

Pour les formes sévères, il est possible de bénéficier d’une participation de l’assurance maladie au cas par cas QEMA004, permettant une prise en charge les frais d’hospitalisation. Le prix dépend du geste chirurgical à réaliser et sera défini par le Docteur HADDAD en consultation (plastie, lipofilling,  prothèses…). Un devis qui comprend les honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste vous sera remis en fin de consultation.

 

Les autres opérations

Chirurgie esthétique

Les autres opérations

Chirurgie réparatrice

Les autres opérations

Médecine esthétique

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest