Accueil > Médecine esthétique > Injection de toxine botulique (botox)

Injection de toxine botulique (Botox)

On utilise la toxine botulique dans le traitement des rides de la partie supérieure du visage : rides du front, ride du lion, patte d’oie au coin des yeux.  L’objectif essentiel de ce traitement est de diminuer les rides et les ridules au repos et non d’empêcher la contraction musculaire. 

« Rester naturelle, en faire ni trop peu ni trop ».

Injection de toxine botulique (Botox) à Paris

Utilisation médicale de la toxine botulique (botox)

On utilise la toxine botulique (botox) dans le traitement des rides de la partie supérieure du visage : rides du front, ride du lion, patte d’oie au coin des yeux. Le but de ce traitement est d’atténuer les rides sans avoir un aspect figé du visage. De-même, l’utilisation de la toxine botulique a permis de réduire de manière significative les indications chirurgicales (lifting) au niveau du tiers supérieur de la face. Par-ailleurs, elle peut être utilisée en complément d’un geste de chirurgie (blépharoplastie ou lifting).

Injection de toxine botulique : Comment ça marche ?

Le Botox est un dérivé de la toxine botulique A produite par la bactérie à l’origine du botulisme. L’injection de botox  (Bocouture Azzalure Vistabel®) dans les muscles permet de bloquer la production d’acétylcholine. Par exemple, cela aura pour effet de limiter la contraction musculaire à l’origine des rides.

Principe de la toxine botulique

Le principe de la toxine botulique consiste en l’utilisation des propriétés de relaxation musculaire de ce produit. Le plus souvent, le but recherché est de réduire l’action des muscles situés au niveau du front et des sourcils. Notamment, atténuer aussi bien les rides horizontales que les rides verticales provoquées par la contraction de ces muscles. Il ne s’agit pas d’un produit de comblement comme l’acide hyaluronique.

Utilisation de la toxine botulique

Une telle utilisation permet de lisser les reliefs cutanés, d’obtenir ainsi un effet de rajeunissement par relâchement de la tension musculaire ainsi qu’un effet préventif et protecteur contre le vieillissement. La toxine botulique a pour objectif de tendre la peau, d’obtenir un résultat naturel qui préserve les expressions du visage.

Lorsque la technique n’est pas parfaitement maîtrisée le risque est d’obtenir une paralysie complète du muscle avec un visage sans aucune expression.

Objectifs des injections de toxine botulique ?

L’objectif essentiel de ce traitement est de diminuer les rides et les ridules au repos et non d’empêcher la contraction musculaire : on jugera donc le résultat principalement sur l’aspect des rides au repos.

Injection de toxine botulique, dans quels cas ?

La toxine botulique est utilisée dans le traitement de plusieurs cas, par exemple :

  • le traitement des rides de la partie supérieure du visage : rides du front, ride du lion, patte d’oie au coin des yeux
  • le traitement du bruxisme en diminuant l’action du muscle masséter ce qui permettra d’éviter le lever matinale avec la mâchoire contractée.
  • contre les hyperhidroses axillaires : le botox va paralyser le message permettant à la glande sudoripare de libérer la sueur (pour une personne ayant une transpiration classique, bloquer cette transpiration n’est pas dangereuse, et il n’y a pas d’effets secondaires).

A qui s’adresse l’injection de toxine botulique ?

La toxine botulique est utilisée en traitement des rides disgracieuses du 1/3 supérieur du visage, chez les hommes et les femmes.

Le traitement par toxine botulique doit être conçu et géré dans le temps : il convient donc de traiter progressivement et d’éviter le risque « d’en faire trop » lors des premières injections. Il vaut mieux une première séance modérément efficace que trop efficace : il n’est donc pas souhaitable de vouloir un résultat optimal dès la première injection.

Dans certains cas, il peut être nécessaire de pratiquer plusieurs séances d’injections avant d’adapter au mieux les possibilités du produit à chaque patient(e).

Phase pré-opératoire et recommandations

  • Aucune préparation particulière n’est nécessaire.
  • Le jour de l’injection, vous n’avez pas besoin d’être à jeûn.
  • Pour les femmes, il convient de prévoir de venir sans maquillage ou de l’enlever avant les injections. Il est très important de minimiser les risques de saignement des régions traitées, en évitant de prendre de l’aspirine pendant les 15 jours qui précèdent les injections et les 15 jours qui les suivent.

Il convient de respecter les contre-indications suivantes :

  • Certaines maladies neuro-musculaires comme la myasthénie.
  • La grossesse et l’allaitement : le fait d’être enceinte, même de quelques jours seulement, nécessite impérativement de repousser la date des injections après la grossesse et l’arrêt de l’allaitement éventuel. Il convient par conséquent en cas de doute d’effectuer les examens nécessaires et d’en communiquer les résultats à votre médecin.
  • La toxine botulique est contre-indiquée en cas d’hypersensibilité connue à la neurotoxine botulinique A ou à la sérum-albumine.

On note aussi une contre indication lors de traitement par les aminosides (famille d’antibiotiques dont font partie notamment l’Amiklin et la Gentalline).

Traitements contre-indiqués

Vous devez impérativement informer le Dr HADDAD, avant les injections : 

  • En cas de traitement de type anticoagulants, aspirine ou antiobiotiques.
  • Vous avez un ennui de santé quelconque, notamment infection, grippe, abcès dentaire…

Type d’anesthésie

Aucune anesthésie n’est nécessaire.

Déroulement des injections

  • L’injection de botox a lieu en consultation chez votre praticien après remise d’une information orale et écrite. La toxine est injectée avec une micro aiguille. Cela permet de limiter les traumatismes cutanés et les douleurs.
  • Le traitement sera réalisé au cabinet du Docteur HADDAD.
  • Ce traitement consiste en une série d’injections au niveau du visage. L’aiguille est fine, et les injections sont habituellement peu douloureuses. La durée du traitement est de l’ordre de quelques minutes.

Les suites opératoires de l’injection de toxine botulique (botox)

  • 3 à 5 jours après l’injection, la peau est plus lisse et plus détendue avec une amélioration nette sur les rides.
  • Le résultat consiste en une atténuation des rides avec une conservation de petits mouvements.
  • Les résultats sont visibles au bout de quelques jours, mais durant environ 15 jours, les effets sur le visage peuvent être variables (voire asymétriques) avant de finir par se stabiliser.
  • Le résultat obtenu après la première séance dure en moyenne 3 à 6 mois au terme desquels, l’injection peut être renouvelée.
  • Le but de ces injections est d’apporter une amélioration et non pas d’atteindre la perfection. Si vos souhaits sont réalistes, le résultat obtenu devrait vous donner une grande satisfaction.
  • L’intervalle entre les injections est de 3 à 6 mois, afin d’obtenir une certaine stabilité de résultat.
  • A partir de la deuxième injection, les résultats peuvent être plus durables (6 à 8 mois). Il convient ensuite de répéter les injections tous les 3 à 6 mois.
  • Au-delà de 3 injections, on peut stabiliser l’aspect du résultat. Malgré que dans certains cas, on atteint au moins 8 à 10 injections pour obtenir une certaine stabilisation du résultat.
  • A l’inverse, il arrive que lors de l’arret des injections, le muscle traité retrouve sa fonction d’avant les injections.
  • Les patient(e)s peuvent reprendre leurs activités normalement après les injections.

L’utilisation de doses adaptées à chaque cas, (en fonction notamment de la puissance musculaire) permet d’éviter l’aspect « figé » souvent redouté par les patient(e)s.

Néanmoins, quelques rares effets indésirables peuvent apparaître. Ils sont transitoires. Par exemple, il peut s’agir de :

  • rougeurs,
  • ecchymoses («bleus»),
  • œdèmes,
  • troubles de la sensibilité : sensation de tension, fixité du front, de la bouche ou du cou, ainsi qu’une modification de la sensibilité peuvent persister plusieurs jours.

Les imperfections de résultat et complications

Il vaut mieux une première séance modérément efficace que trop efficace. Ainsi, il n’est pas souhaitable de vouloir un résultat optimal dès la première injection. Dans certains cas, il est nécessaire de pratiquer plusieurs séances d’injections, afin d’optimiser les possibilités du produit à chaque patient(e).

Les imperfections de résultat

Dans quelques cas, on observe des imperfections localisées (persistance de petites ridules) sans qu’elles ne constituent de réelles complications. Elles dépendent de l’aspect de surface de la peau qui peut présenter, déjà avant les injections, une « cassure » indélébile due à l’ancienneté de la ride.

Aussi, il peut exister des résultats insuffisants et même asymétriques. Cela est dû au fait que nous avons des muscles plus ou moins puissants et surtout souvent asymétriques. En général, ces imperfections sont traitées par une injection complémentaire de Toxine Botulique, le mois suivant l’injection.

Parfois, pour parfaire le résultat, une injection complémentaire localisée est souhaitable, mais elle ne doit pas être réalisée avant le 15ème jour car les balances musculaires (équilibre entre les groupes de muscles) mettent environ 15 jours pour s’établir. 

Dans le cas de la Toxine botulique, le rajeunissement est obtenu en contrepartie d’une diminution, voire disparition de certaines expressions du visage. Cet aspect a été évalué avec vous pour éviter les risques de déconvenues notamment si vous êtes acteur, présentateur, etc…

Les complications envisageables

Les complications sont très rares. Néanmoins, les éventuelles complications connues à ce jour sont les suivantes :

Complications loco-régionales :

  • Ptosis des sourcils : l’injection du front peut provoquer une légère descente des sourcils. Cette descente est généralement due au fait que les sourcils étaient déjà en position basse avant l’injection. Ce léger abaissement des sourcils régresse habituellement en quelques semaines.
  • Ptosis des paupières : l’injection des rides du lion peut provoquer une chute partielle de la paupière supérieure qui peut durer 4 à 8 semaines. Elle est rare (moins de 1% des cas), et disparaît toujours au-delà de quelques semaines.
  • Contraction paradoxale d’un muscle et troubles de la mimique : dans les jours suivant l’injection, les muscles traités peuvent présenter quelques mouvements paradoxaux (contractions spontanées) sans gravité.

Les autres opérations

Chirurgie esthétique

Les autres opérations

Chirurgie réparatrice

Les autres opérations

Médecine esthétique

2 Commentaires

  1. Sophie Benbihi

    Bonjour
    Jaimerai connaître les prix pratiquer pour les injections botulique.
    Jai deja fait dans le passé et la je ne connais personne sur paris pour ce genre de services.

  2. Docteur Jonathan Haddad

    Bonjour Madame
    Merci pour votre intérêt
    le prix dépend des zones à traiter
    n’hésitez pas à prendre rdv directement via le site: la consultation avant les injection est gratuite.
    Elle permet de vous préciser ce qu’il est possible de faire et vous remettre un devis.
    Les injections peuvent être réalisées après la consultation
    Bonne journée
    Dr Haddad Jonathan

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest