Accueil > Chirurgie du visage > Lifting cervico facial

Lifting du visage et du cou : Le lifting cervico-facial

Le lifting du visage est une intervention de chirurgie esthétique qui a pour objectif de traiter les signes de vieillissement et ainsi donner une apparence plus jeune. Cette opération de chirurgie plastique corrige le relâchement cutané sur le tiers inférieur du visage essentiellement cou et bajoues permettant ainsi de redéfinir l’ovale du visage. Le lifting cervico-facial reste la chirurgie esthétique du visage la plus demandée et avec le taux de satisfaction après intervention le plus important.

Lifting du visage et du cou à Paris

Qu’est-ce que le lifting cervico-facial ?

Le lifting cervico-facial, aussi appelé lifting du visage et du cou, est le traitement de référence contre le relâchement des tissus. Le vieillissement physiologique est aussi à l’origine d’une diminution des volumes qui se traduit progressivement par un relâchement cutané.

Cette diminution des volumes est initialement présente sur les pommettes et peut se combler grâce à la médecine esthétique, avec l’utilisation de fillers comme l’acide hyaluronique ou par un acte chirurgical comme le lipofilling. L’acide hyaluronique est un produit naturel présent dans l’organisme qui va se résorber progressivement en général en 6 à 9 mois sur les pommettes. En ce qui concerne le lipofilling, après une résorption initiale de 30 à 50 %, elle va rester et évoluer en fonction de la prise ou de la perte de poids.

Une chirurgie de mini lifting pourra permettre de retendre le cou et participer au traitement des bajoues. La lipoaspiration du cou viendra traiter le double menton en diminuant l’angle cervico-mentonnier et les cordes platysmales. Les plis d’amertume seront également corrigés et peuvent être remplis grâce aux fillers. Avec l’utilisation de ces techniques fiables, le risque de paralysie faciale reste exceptionnel.

Dans la lutte contre le processus de vieillissement, un lifting du cou est souvent associé à un lifting du visage. Il réduit la masse graisseuse par la liposuccion du cou et des bajoues et traite l’excédent cutané.

Les objectifs du lifting du visage et du cou

Le but du lifting du visage et du cou est de combattre l’affaissement des muscles et de la peau du visage et du cou, en traitant principalement l’ovale du visage. Le lifting cervico-facial n’a pas pour vocation de modifier l’aspect du visage, ni sa forme originale. La restructuration du visage permet d’obtenir un effet rajeunissant avec un résultat naturel et non figé.

Généralement, après un lifting cervico-facial, la majorité des patients se trouvent rajeunis d’une dizaine d’années. L’intérêt principal du lifting du visage et du cou actuel est de minimiser au maximum l’éviction sociale. Apporter un coup de frais, un coup d’éclat, une mine reposée, comme après un retour de vacances, sans pour autant que l’entourage ne soupçonne une quelconque intervention chirurgicale.

Candidats au lifting du visage

Un coup d’éclat, une cure de jouvence, le lifting du visage s’adresse aux patients qui présentent un relâchement cutané du visage et du cou. Cependant, d’autres méthodes alternatives et moins invasives peuvent vous être proposées :

En prévention, un traitement alternatif, comme le lifting médical, peut être réalisé plus précocement. Il s’agit d’injections avec des produits naturellement résorbables. Cette technique va surtout permettre de restaurer les volumes, mais n’aura pas d’impact sur l’excédent cutané.

Pour les jeunes patientes avec une peau tonique et souhaitant uniquement redéfinir l’ovale du visage en marquant plus la mâchoire, une jawline contouring par injections de fillers pourra être proposée.

Le lifting du visage est conseillé à partir de la cinquantaine. Cette chirurgie s’adresse autant aux hommes qu’aux femmes, mais le plus souvent est demandé par des patientes après un certain âge. Il est nécessaire de rappeler que le lifting est un acte à visée esthétique et qu’il n’y a ni obligation, ni urgence à la pratiquer.

Les zones concernées par le lifting cervico-facial

Le front

Les rides du front, rides horizontales, rides du lion (ride de la glabelle) et rides des pattes d’oies sont traitées par le botox. En cas de front très marqué, avec des sourcils très bas, un lifting frontal permettra une action plus longue que les injections de toxine botulique qui nécessitent une retouche tous les six mois.

La région des tempes et les sourcils

Elles seront traitées essentiellement par un remplissage avec l’utilisation d’un produit de comblement ou de la graisse autologue (lipofilling). Le rehaussement des sourcils peut être corrigé partiellement par injection de toxine botulique sur le muscle orbiculaire. Le relâchement de ce muscle va permettre de remonter partiellement 3 à 5 mm la queue du sourcil et participer à un rajeunissement du regard. Le lifting temporal ou pince mannequin permet de remonter la queue du sourcil pour une période plus longue, à l’aide d’une cicatrice dissimulée dans les cheveux.

En cas d’excédent cutané sur les paupières supérieures

Une blépharoplastie supérieure pourra être réalisée et va ainsi participer au rajeunissement du regard. Pour les paupières inférieures, les effets du vieillissement se manifestent principalement par l’apparition de poches graisseuses. On pourra les traiter par une incision réalisée à l’intérieur de la conjonctive (voie transconjonctivale) donc invisible. L’excès cutané au niveau des paupières inférieures fait appel à une cicatrice sous ciliaire, pour autant, ce traitement reste assez rare.

Les joues

Un lipofilling ou l’injection d’acide hyaluronique peut apporter du volume au niveau des joues ou en retirer par une chirurgie de bichectomie si le visage est très rond. Ces boules de bichat vont se résorber progressivement avec l’âge. De ce fait, il est important de ne pas trop en retirer afin de ne pas trop creuser les joues.

Les bajoues

Leur apparition est surtout liée à une diminution progressive du volume des pommettes, accompagnée d’une perte de soutien. Cela engendre graduellement un affaissement des joues et l’apparition et le creusement des sillons nasogéniens.

L’ovale du visage

L’ovale du visage va être traité par la remise en tension de la peau et des muscles du visage, qui se sont détendus avec l’âge. Ce sont essentiellement les muscles faciaux (SMAS) que l’on remet en tension.

Étapes préopératoires du lifting du visage

Comme avant toutes interventions chirurgicales, le Docteur HADDAD Jonathan vous donnera les informations et réponses nécessaires au sujet de l’intervention. Dans le cadre du lifting du cervico-facial, vous pouvez également vous renseigner sur l’âge idéal pour pratiquer un lifting.

Le chirurgien plasticien que vous verrez au cours de la première consultation vous apportera des solutions esthétiques adaptées à votre demande. La fiche d’information de la Société Française de Chirurgie Plastique (SOFCRPE) sera là pour étayer les éléments apportés au cours de l’entretien. Il est primordial d’évaluer le résultat possible et attendu, en accord avec le patient.

Un bilan préopératoire avec un bilan de coagulation est prescrit pour vérifier l’absence d’anomalies. Si une anesthésie générale ou avec sédation est requise, la consultation avec le médecin anesthésiste est obligatoire, au plus tard 48 heures avant l’intervention.

Un shampoing et un démaquillage méticuleux seront effectués la veille et le jour de l’intervention. Les patients doivent se présenter à jeun 6 heures avant pour les aliments solides, contre 3 heures pour les liquides.

Anticoagulants et tabac

Il est recommandé de ne pas opérer les patients sous anticoagulants, les risques d’hématomes sont alors augmentés de manière significative. Un rendez-vous avec un cardiologue pourra décider d’un temps d’arrêt du traitement, ou d’un remplacement des anticoagulants par une autre molécule.

Durant les trois semaines avant l’intervention, il faudra prendre certaines précautions afin d’éviter les risques de complications et limiter le risque de saignement et d’hématome postopératoires. L’aspirine ou tout autre médicament en contenant devra également être proscrit.

L’arrêt strict du tabac un mois avant et un mois après le lifting du visage permet de prévenir les risques de nécrose cutanée et optimise le processus de cicatrisation.

Déroulement d’un lifting cervico-facial

Parmi les techniques de liftings, le Docteur HADDAD a développé sa propre méthode qu’il adapte à chaque cas afin d’obtenir les meilleurs résultats. Certains principes de base restent communs :

La cicatrice d’un lifting jugo-cervical ou d’un mini lifting commence au début de la patte chevelue, l’incision se prolonge ensuite devant l’oreille pour la contourner et se terminer derrière, à la base du cuir chevelu. En décidant de remonter les sourcils, on intervient obligatoirement sur la région temporale, une incision au niveau de la ligne d’implantation de la chevelure pourra venir en complément des précédentes.

Une infiltration des tissus sous-cutanés au sérum adrénaliné est réalisée pour permettre un bon décollement sans saignement sous la peau. L’étendue du décollement dépend de chaque cas, en fonction de l’importance du relâchement.

Le chirurgien esthétique va retendre la peau. Cette partie nécessite la plus grande attention afin de conserver les expressions, paraître plus jeune sans dénaturer les traits du visage.

Dans le même temps opératoire, une lipoaspiration permet d’éliminer les excès graisseux responsables du double menton, mais aussi au niveau du cou et des joues.

Dans le but de corriger une perte de volume, le lifting du visage et du cou peut être combiné à un lipofilling. L’injection de facteurs de croissance naturellement présents dans la graisse va recréer les volumes, le résultat esthétique sera ainsi d’autant plus harmonieux et naturel.

L’excès de peau est supprimé et les sutures sont réalisées sans tension supplémentaire dans le but d’éviter les cicatrices hypertrophiques et avoir le moins de marques visibles à distance. La peau est redrappée et épouse parfaitement la forme du visage.

À la fin de l’intervention, on réalise un pansement compressif faisant le tour de la tête et qui sera gardé en place durant la nuit.

Durée de l’intervention

En fonction de la technique, de l’importance des corrections à apporter et des gestes éventuellement associés, l’intervention dure d’une à trois heures.

Type d’anesthésie et modalités d’hospitalisation

Le lifting du visage et du cou peut être pratiqué sous anesthésie générale ou locale approfondie par des tranquillisants administrés par voie intraveineuse (anesthésie « vigile »). Le choix entre ces différentes techniques sera le fruit d’une discussion entre vous, l’anesthésiste et le Dr HADDAD.

Habituellement, la durée d’hospitalisation pour un lifting du visage est comprise entre 24 à 48 heures. Si le lifting est réalisé en ambulatoire, l’entrée et la sortie se feront le jour même.

Concernant le mini lifting du visage, il peut être pratiqué sous anesthésie locale seule si le patient est bien coopérant.

Suites opératoires du lifting du visage

Dès le lendemain, le pansement est retiré et les cicatrices laissées à l’air libre. Une désinfection quotidienne est recommandée. On préconise également d’attendre deux à trois jours postopératoires avant de faire un shampoing.

Le Docteur Haddad vous reverra le lendemain de l’intervention pour la réfection du pansement. La sortie de l’hôpital pourra intervenir le lendemain de l’intervention si le patient le décide. Il faudra se reposer et prévoir une éviction sociale de quelques jours seulement.

Un contrôle est programmé 7 jours après l’opération, on pourra ainsi contrôler le bon déroulement de la cicatrisation et participer au retrait des fils, en cas de fils non résorbables, ou de réaction cutanée aux fils de sutures.

À titre indicatif, durant les premiers jours, l’opéré(e) ne doit ni s’étonner ni s’inquiéter devant l’apparition des signes suivants :

  • œdème (gonflement) qui peut être plus accentué les jours suivants pendant environ 7 jours jusqu’à la visite de contrôle ;
  • ecchymoses, bleus localisés dans la région du cou et du menton ;
  • une douleur, ou sensation de tiraillement désagréable derrière les oreilles ou au niveau du cou.

Ces ecchymoses et ces œdèmes disparaissent en moyenne dans les 15 jours postopératoires, sans nécessité de soins particuliers.

En règle générale, le gonflement disparaît au cours du premier mois postopératoire. Il est possible de ressentir encore un durcissement des zones décollées, qui disparaîtra naturellement. La sensibilité autour des oreilles et des joues revient à la normale après quelques mois.

Après l’opération, le patient peut décrire une certaine gêne, une tension de la peau et une légère douleur pendant plusieurs semaines ou mois.

Les cicatrices du lifting du visage sont camouflées derrière les cheveux et les oreilles. La cicatrice la plus visible se situe au niveau du lobe de l’oreille, mais pourra être cachée par du maquillage ou une coupe de cheveux jusqu’à qu’elle s’estompe naturellement.

En moyenne, on peut estimer que le visage reprend une apparence totalement présentable au bout d’un mois après l’intervention.

Complications éventuelles du lifting cervico-facial

Bien que les cicatrices du lifting du visage soient généralement très fines, on ne peut garantir leurs qualités après l’intervention.

L’arrêt du tabac est primordial afin de limiter les complications du lifting cervico-facial, avec un risque plus important d’hématome et de nécrose cutanée.

La cicatrice située derrière l’oreille peut dans certains cas devenir rouge et un peu boursouflée, jusqu’à plusieurs mois après l’intervention. Dans de rares cas, il peut être nécessaire de recourir à l’utilisation de cortisone en injectant les cicatrices pour diminuer l’inflammation.

Des troubles de la sensibilité, accompagnés de douleurs résiduelles, peuvent être rapportés si le décollement rétro-auriculaire s’est fait de manière trop profonde avec lésion du nerf, causant une sensibilité supplémentaire.

Lifting du visage : tarifs de l’intervention et prise en charge

En fonction de la technique de lifting utilisée, le prix d’un lifting cervico-facial peut varier de 5 à 10 000 €. Le lifting cervico-facial est une intervention de chirurgie esthétique. Par conséquent, elle ne bénéficie d’aucune prise en charge par la sécurité sociale, la mutuelle ou la complémentaire santé ne pourront donc pas intervenir non plus. De ce fait, le patient devra régler les honoraires du chirurgien, de l’anesthésiste et les frais de cliniques.

En savoir plus sur le prix d’un lifting cervico-facial.

Lifting du visage et du cou avant-après : résultat en photo

Particularités du lifting du visage chez l’homme

Chez l’homme, le lifting cervico-facial comporte quelques particularités, à savoir :

  • La peau est généralement plus épaisse.
  • Déplacement des zones pileuses. Il est primordial de conserver la zone glabre en avant de l’oreille. Pour cela, contrairement à la femme ou la cicatrice est apposée au pourtour de l’oreille, chez l’homme, elle est réalisée plus en avant pour ne pas s’en approcher en se rasant.
  • La chevelure masculine est plus clairsemée, masquant moins discrètement les cicatrices.

Comme chez la femme, l’utilisation de la graisse pour restaurer les volumes peut être combiné au lifting facial. Une opération des paupières peut être réalisée dans le même temps opératoire afin de rajeunir le regard en traitant l’excédent cutané.

Injections ou lifting du visage ?
Les injections vont avoir un effet volumateur. Elles vont combler la perte progressive des volumes au fil des ans. Le lifting cervico-facial permettra de corriger le relâchement des tissus grâce à la remise en tension de l’excédent de peau.

Cependant, en complément du lifting, les injections permettent de remplir les sillons nasogéniens, les plis d’amertumes et des tempes.

Combien de temps dure l'effet d'un lifting sur le visage ?
Il est difficile de se prononcer sur la durée dans le temps du lifting. Celui-ci peut atteindre une dizaine d’années, toujours en fonction de la qualité de la peau et de l’hygiène de vie du patient. L’intervention vise à améliorer l’aspect, mais en aucun cas tout corriger.