Comment reconnaître les seins tubéreux et quel traitement appliquer ?

chirurgien specialiste sein tubereux

Publié le 22 août 2022

Une poitrine en forme de tube est appelée « poitrine tubulaire », ou « seins tubéreux ». Il s’agit d’une déformation mammaire d’origine congénitale. Cette malformation des seins se développe dès le stade embryonnaire, mais le diagnostic est posé lors de la puberté, au moment où la poitrine de l’adolescente commence à se développer.  Vous pensez être atteinte d’une malformation mammaire à type de seins tubéreux ? Dans cet article, je vous explique en détail les caractéristiques de la poitrine tubulaire et les différentes opérations de chirurgie plastique permettant de corriger les seins tubéreux.

Origine des seins tubéreux 

Dans la littérature, on ne retrouve pas d’origine étiologique pouvant expliquer le développement de la poitrine en seins tubéreux. Il n’y a pas de cause héréditaire retrouvée. Ainsi, dans une même fratrie, une seule fille peut présenter cette anomalie de développement des seins de manière isolée. 

Comment savoir si vous avez des seins tubéreux ?

On reconnait la malformation des seins tubéreux à leurs formes qui peuvent toucher un sein ou les deux seins avec une poitrine en forme de tube. L’anomalie de la poitrine tubéreuse est souvent mise en évidence par une différence de taille entre la protusion de l’aréole (aréole très large)  et la base d’implantation du ou des seins plutôt étroite.

Le développement de la poitrine au cours de la croissance du sein est ainsi altéré, avec un segment inférieur très court et un sillon sous mammaire habituellement haut situé.

Le diagnostic est clinique et sera posé par le chirurgien plasticien. Il pourra définir le grade de la malformation et ainsi proposer une solution adaptée au cas par cas. Il existe le plus souvent un retentissement psychologique majeur qui sera traité par la correction chirurgicale des seins tubéreux.

Seins tubéreux grade 3
Déformation des seins tubéreux : Grade 3

Apparition des seins et de la poitrine tubéreuse à l’âge de l’adolescence 

Au cours de l’adolescence, pendant la période de croissance mammaire, on peut remarquer un aspect anormal des seins avant leur forme définitive. La forme tubulaire du sein est alors repérée par la patiente qui vient consulter pour un complexe de ses seins, souvent accompagnée d’un retentissement psychologique.

Les seins sont divisés en quatre segments : deux segments supérieurs et deux segments inférieurs.

Les seins tubéreux apparaissent bien après le développement du bourgeon mammaire. Il s’agit d’une malformation qui porte sur le développement de la glande mammaire et la répartition du volume du sein sur les différents quadrants. Le premier critère mis en évidence par la patiente est la protrusion aréolaire (aréole très large) avec le téton qui regarde vers le bas.

Les femmes se plaignent d’une anomalie de développement des seins qui peut toucher un sein de manière isolée ou les deux. Lorsque l’anomalie ne concerne qu’un des deux seins, la déformation est fréquemment à l’origine d’une asymétrie mammaire importante.

Cette différence de volume entre les deux seins nécessite le plus souvent une adaptation qui peut être corrigée par une opération de diminution (réduction mammaire unilatérale) ou une augmentation de la taille du sein. Rarement un lifting isolé du sein peut traiter la malformation.

En consultation, les patientes sont régulièrement accompagnées de leur maman, ces dernières ignorant la malformation du fait du complexe éprouvée par la patiente qui a tendance à le cacher. Enfin, il n’est pas rare de recevoir une patiente à la posture voûtée, afin de cacher l’objet de son complexe : la poitrine tubéreuse.

Différences entre ptôse mammaire et seins tubéreux

Contrairement à la ptôse mammaire ou chute des seins qui se différencie par une apparition plus tardive, elle fait suite surtout aux variations pondérales ou aux grossesses et à l’allaitement. Le traitement de la ptôse mammaire consiste à retirer la peau en excès et refixer la glande mammaire.

Dans le cadre de malformations des seins tubéreux, on ne note aucun maintien fonctionnel comme on peut mettre le constat dans l’hypertrophie mammaire. En effet, dans les cas d’hypertrophie mammaire, les patientes qui consultent, présentent des seins lourds, entraînant des douleurs importantes au dos et aux cervicales. 

Comment traiter les seins tubéreux ? Quel type d’intervention ?

L’intervention chirurgicale des seins tubéreux est considérée non pas comme de la chirurgie esthétique, mais comme une opération de chirurgie réparatrice. La technique opératoire va dépendre à la fois de la silhouette de la patiente (zones graisseuses localisées) mais aussi du stade de la malformation mammaire. L’opération se déroule dans tous les cas sous anesthésie générale.

Opération des seins tubéreux avec lipofilling

L’injection de graisse ou lipofilling est une intervention proposée pour corriger les seins tubéreux. Cette opération est conseillée pour les patientes ne souhaitant pas de modification importante du volume mammaire (gain entre un demi et un bonnet) et désirant une amélioration de leur silhouette. Ce traitement nécessite le plus souvent plusieurs séances, car il existe une résorption importante de la graisse réinjectée dans les seins.

Correction des seins tubéreux avec augmentation mammaire par pose de prothèses mammaires

Lorsque l’on souhaite modifier la taille des seins de manière significative (augmentation d’au minimum un bonnet), le chirurgien vous conseillera la mise en place d’implants mammaires.

Dans le traitement des seins tubéreux grade 3, un lifting mammaire est souvent associé à l’augmentation du volume des seins. Cela va permettre d’harmoniser la forme du sein, et également de diminuer la taille des aréoles dans le même temps opératoire.

La malformation mammaire de la poitrine tubéreuse est encore plus mise en évidence dans les grades 3. La déformation est ainsi plus sévère avec un manque de développement quasi complet des différents segments des seins (hypotrophies mammaires).

Correction des seins tubéreux avec mise en place de prothèses mammaires afin d’augmenter le volume de la poitrine

Le chirurgien plasticien en consultation vous proposera l’intervention la plus adaptée et vous précisera si celle-ci peut bénéficier d’une prise en charge par la sécurité sociale.

  • La correction des seins tubéreux peut se limiter à une cicatrice autour de l’aréole où à des cicatrices en I où en T (lifting des seins) en fonction de l’excédent de peau à traiter.
  • Des photos sont réalisées de face et de 3/4 avec réalisation d’une simulation en 3D pour donner un aperçu du résultat après l’intervention avec la mise en place des prothèses mammaires.
  • Des photos seront également réalisées en postopératoire pour permettre de voir l’évolution (résultat avant/après).

Quels sont les critères de prise en charge par l’assurance maladie ?

En fonction du grade de la déformation et du retentissement psychologique, la chirurgie des seins tubéreux n’est pas une chirurgie esthétique. Dans la plupart des cas, elle peut être prise en charge par la sécurité sociale dans le cadre d’une chirurgie réparatrice.

Le chirurgien esthétique consulté pourra faire une demande d’entente préalable auprès de la CPAM du patient.

Le médecin-conseil pourra demander des informations complémentaires (en règle générale des photos) associé à un descriptif clinique ou directement convoquer la patiente pour valider la prise en charge de l’intervention.

Traitement des cicatrices chéloïdes

Traitement des cicatrices chéloïdes

L'apparition de cicatrice chéloïde en chirurgie esthétique est souvent due à un excès de cicatrisation. L'origine des cicatrices chéloïdes peut résulter d'une surproduction de collagène du tissu après une plaie. Les différents traitements possibles permettant...

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.