La réduction mammaire fait-elle perdre du poids ?

Mesure avant réduction de la poitrine

Publié le 8 janvier 2024

La réduction mammaire est une intervention de chirurgie visant à diminuer le volume et le poids des seins. L’intérêt de cette opération est principalement de soulager les douleurs cervicales ou encore harmoniser l’aspect des seins. Une question subsiste, peut-on perdre du poids après la réduction mammaire ? Dans cet article, Docteur HADDAD vous répond en détail.

Rappel sur la chirurgie mammaire de réduction

La réduction mammaire est une opération de chirurgie esthétique des seins réalisée sous anesthésie générale. Appelée également mammoplastie de réduction, elle a pour but de réduire le volume des seins (poids), la taille des seins, de soulager les douleurs et d’harmoniser la forme de la poitrine. En réduisant le volume mammaire, la poitrine est plus harmonieuse, et est proportionnelle à la taille et à la silhouette de la patiente. Cette intervention réduit aussi le risque de développer un cancer du sein.

Lors d’une réduction mammaire, le chirurgien plasticien va venir :

  • Corriger la ptôse des seins (chute des seins) ou seins tombants. Généralement, il existe une involution glandulaire liée à l’âge. La glande mammaire se transforme en graisse et le sein devient moins lourd, mais plus tombant. Lors d’une réduction mammaire, le chirurgien esthétique enlève du tissu glandulaire, graisseux et cutané. La diminution de volume résulte du retrait de la glande et de la graisse. La correction des seins qui tombent est réalisée grâce au retrait de l’excédent de peau.
  • Réduire la taille de l’aréole, retirer la peau en excès pour remonter les seins et ainsi modeler une poitrine harmonieuse.

En fonction de l’excédent à retirer, les cicatrices d’une réduction mammaire peuvent être en I (autour de l’aréole et verticale) ou en T.

Suites opératoires de la réduction mammaire

Dès le lendemain de l’intervention, le bénéfice fonctionnel est tout de suite réel avec une modification immédiate de la posture. La douche est autorisée à J+1 sans les pansements et une infirmière fera les pansements à domicile. Un soutien-gorge de sport est préconisé après l’intervention pour une durée d’un mois. Les activités sportives sont recommandées dans le mois suivant l’opération, une fois la cicatrisation acquise.

Pour éviter les variations de résultat et favoriser des suites opératoires plus simples, un poids stable est préconisé avant l’opération. Plus le poids de la patiente est important avant l’intervention, plus les risques de complications sont élevés avec des risques de cicatrisation pouvant dans certains cas aboutir à une nécrose partielle.

Dans le cas d’une patiente en surpoids, il est recommandé de consulter un nutritionniste et de se faire accompagner dans le but de perdre du poids avant la réduction mammaire et limiter ainsi des complications postopératoires éventuelles.

À qui s’adresse la chirurgie de réduction mammaire ?

Cette intervention est recommandée aux femmes de tout âge présentant une hypertrophie mammaire, également appelée hyper développement de la poitrine :

  • Une adolescente de 16 ans à forte poitrine qui vient consulter le plus souvent avec sa maman et se plaint de douleurs au dos, conséquence du poids de ses seins.
  • Une femme adressée par un confrère (radiologue ou gynécologue) qui encourage la patiente à envisager une réduction mammaire à cause du poids de ses seins.
  • Une femme d’âge mûr qui vient consulter après ses grossesses et rapporte non seulement des douleurs dorsales chroniques partiellement soulagées par les séances de kinésithérapie, mais également des difficultés à trouver des soutiens-gorge adaptés.

Les patientes reçues en consultation, se plaignent très souvent :

  • De douleurs aux cervicales, à la nuque et au dos,
  • De macérations sous les seins, surtout pendant la période estivale,
  • D’épisodes de mycose nécessitant des traitements locaux à répétition.

Tous ces désagréments vont conduire ces patientes à limiter leur activité physique, très souvent à l’origine d’un surpoids très mal vécu.

L’hypertrophie mammaire est prise en charge par la sécurité sociale et la mutuelle dès lors que l’on retire au minimum 300 g par sein. La réduction de 300 g correspond à un bonnet et demi. On passe ainsi d’un bonnet E à un bonnet C.

Quels sont les bénéfices après une réduction de la poitrine ?

La réduction de la poitrine va en premier lieu harmoniser la silhouette. En réduisant la poitrine (bonnet C ou D), la taille des seins devient ainsi plus proportionnelle au corps. L’intervention de réduction mammaire va aussi améliorer la qualité de vie et diminuer le risque de cancer du sein, moins de matière, donc moins de risque.

Les patientes rapportent à l’unanimité une diminution des douleurs dès le lendemain de l’intervention. La réduction mammaire va considérablement améliorer et modifier leur attitude et posture. Elle va avoir un bénéfice immédiat sur le plan fonctionnel et esthétique et va entraîner dans les mois qui suivent l’opération une perte de poids qui peut aller de 5 à 8 kg.

J’ai perdu du poids après ma réduction mammaire, est-ce normal ?

En réduisant le poids de vos seins, votre posture va se modifier et se rééquilibrer, vous pourrez ainsi vous surpasser et augmenter votre activité physique. Cette reprise d’activités physiques variées va être à l’origine de votre perte de poids, et va vous permettre de retrouver rapidement un poids de forme.

Cette perte de poids est en premier lieu liée au volume des seins retiré. Une fois les seins diminués et remontés, le ventre devient plus visible et entraîne une prise de conscience et une volonté de la patiente de diminuer la graisse abdominale.

La finalité de cette opération n’est évidemment pas la perte de poids. Elle permet une amélioration significative de la fonctionnalité, la disparition des douleurs dorsales et un confort accru dans les activités quotidiennes et sportives qui sont plus régulières et mènent à une perte de poids secondaire.

Toutefois, il est essentiel de saisir que la réduction mammaire ne constitue pas une stratégie de perte de poids. Ce n’est pas une technique d’amaigrissement. Pour perdre du poids, d’autres méthodes plus adaptées existent.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *